Le Sorceleur, tome 2 : L’Épée de la providence – Andrzej Sapkowski

Le Sorceleur, tome 2 : L’Épée de la providence - Andrzej Sapkowski

J’ai été agréablement surprise par le tome 2 du Sorceleur. L’Épée de la providence est meilleur, selon moi, que le tome 1. Ce recueil de nouvelles est plus divertissant et plus mature que Le Dernier Vœu. La psychologie du personnage de Geralt est enfin plus approfondie et le lecteur en apprend davantage sur sa vie. Son aventure sur les terres des dryades va changer le cours de son avenir.

Auteur : Andrzej Sapkowski

Genre : fantasy

Résumé

Geralt de Riv continue de parcourir le monde à la recherche de missions. Tandis que l’histoire d’amour entre Geralt et Yennefer a l’air impossible, leurs réflexions et leurs rencontres sont entrecoupées de péripéties parfois drôles, parfois plus tragiques. La rencontre entre la petite fille et Geralt dans la forêt de Brokilone va bouleverser sa vie de sorceleur, et on se demande bien de quelle manière.

Avis

J’ai bien aimé ce second tome, même s’il s’agit toujours d’un recueil de nouvelles. En fait, L’Épée de la providence comporte tous les éléments importants de l’intrigue du Sorceleur. Cela rend les deux premiers tomes intéressants puisqu’ils peuvent se lire tels une introduction à la série télévisée ou encore au jeu vidéo. La lecture est plus agréable dans ce tome 2 et j’ai préféré ces nouvelles plus travaillées. L’Épée de la providence se compose de six nouvelles : Les Limites du possible, Éclat de glace, Le Feu éternel, Une once d’abnégation, L’Épée de la providence, Quelque chose en plus.

Le récit est plus fluide et les nouvelles sont plus originales que dans le tome 1. L’auteur aborde également les thèmes de la solitude, de l’amour et de la discrimination. On en apprend un peu plus sur la relation complexe entre Geralt et Yennefer. Tous les personnages sont plus profonds et Andrzej Sapkowski n’hésite pas à enchaîner les passages drôles et tristes. Geralt et l’enfant sont vraiment attendrissants. J’ai hâte d’avancer dans la série et de voir où mène cette intrigue autour de la rencontre entre l’enfant Surprise et Geralt.

Les tomes 1 et 2 du Sorceleur sont indépendants. Pour ma part, le meilleur de la série reste à venir mais si vous ne souhaitez pas investir dans la série complète, vous pouvez tout à fait vous contenter de lire Le Dernier Vœu et L’Épée de la providence.

En bref

Tome de transition entre les nouvelles et le roman

Les + : Idéal pour comprendre la série télévisée

Les – : Un récit un peu décousu

Divers

Titre original : Miecz Przeznaczenia

Paru le : 16/01/2019

Éditeur : Bragelonne

Traduit du polonais par Alexandre Dayet

Extrait de L’Épée de la providence

Le sorceleur jura. Il sauta hors du trou et examina les alentours. Ayant besoin de deux jeunes arbres, il se dirigea vers l’extrémité de la clairière où il avait remarqué une aulnaie.

Sifflement, impact.

Geralt se figea. La flèche décochée dans le tronc à hauteur de sa tête portait une empenne en plume d’épervier. Il regarda dans la direction indiquée par le fût en frêne ; il savait d’où l’on avait tiré. À quelque cinquante pas se trouvait un autre trou, un arbre dessouché dressant vers le ciel l’enchevêtrement de ses racines et retenant encore une énorme masse de terre sableuse. Plus loin, il y avait un prunellier massif et l’obscurité striée par les bandes claires des troncs des bouleaux. Il ne voyait personne. Il savait qu’il ne verrait rien.

L’Épée de la providence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *