Le Sorceleur, tome 1 : Le Dernier Voeu – Andrzej Sapkowski

Le Sorceleur, tome 1 : Le Dernier Voeu - Andrzej Sapkowski

Très attirée par la série The Witcher lors de sa sortie sur Netflix, j’ai finalement été déçue… au point de m’arrêter dès le second épisode. Malgré un univers fantasy bien rendu, la présence de certains mythes, et, soyons honnêtes, celle du personnage de Geralt de Riv, j’ai trouvé que l’intrigue manquait de fluidité et de cohérence. Cela n’a pas duré bien longtemps étant donné l’engouement général pour la saga et mon goût pour la littérature fantasy : j’ai décidé de m’essayer aux romans du Sorceleur avant de retenter la série télévisée. Voici mon avis sur le tome 1, Le Dernier Vœu.

Auteur : Andrzej Sapkowski

Genre : fantasy

Résumé

Geralt de Riv voyage seul avec sa jument et propose ses services de chasseur de monstres dans les villages qu’il traverse. Gagner sa vie n’est plus aussi simple lorsque les monstres disparaissent peu à peu et que les sorceleurs ne sont plus appréciés. Considéré par certains comme une erreur de la nature, par d’autres comme un tueur à gages cupide, Geralt tente de rester neutre en suivant son propre code d’honneur.

Avis

Moi qui m’attendais à me plonger dans un roman, je fus bien surprise car Le Dernier Vœu est un recueil de nouvelles. Il se compose de sept nouvelles indépendantes: La Voix de la raison, Le Sorceleur, Un grain de vérité, Le Moindre Mal, Une question de prix, Le Bout du monde, Le Dernier Vœu.

J’ai été gênée par les petites ellipses et le récit décousu mais avec du recul c’est une manière comme une autre d’entrer dans le monde de l’auteur. Nous découvrons dans des situations très diverses les caractéristiques du personnage de Geralt, ainsi que son passé avec le barde Jaskier et la magicienne Yennefer. Le tome 1 nous offre finalement une présentation du sorceleur, permet de comprendre son caractère et d’appréhender ses réactions dans ses prochaines aventures.

Dans l’ensemble, j’ai été déçue. Je n’ai pas adhéré au style d’Andrzej Sapkowski. Je me suis ennuyée et j’ai trouvé les péripéties « cliché » et trop simples. Son univers est intéressant mais il est très inspiré de la mythologie et des contes populaires. Ce n’est pas un mauvais livre pour autant, car un mauvais livre cela n’existe pas, et tous les lecteurs n’ont pas les mêmes goûts. Le Dernier Vœu reste une œuvre littéraire mais elle ne m’a simplement pas séduite à ce moment précis de mon parcours de lecture. Néanmoins, même si le tome 1 de la saga du Sorceleur n’est pas à la hauteur de mes attentes, j’ai tout de même apprécié le fait de découvrir le personnage de Geralt à travers des bribes de son passé.

Si cette série vous tente mais que le format des nouvelles vous déplaît, je vous rassure, dès le tome 3 nous entamons le roman !

En bref

Une rencontre avec le sorceleur

Les + : Idéal pour comprendre la série télévisée

Les – : Un récit décousu

Divers

Titre original : Ostatnie Zyczenie

Paru le : 16/01/2019

Éditeur : Bragelonne

Traduit du polonais par Laurence Dyèvre

Prix Janusz A. Zajdel

Extrait du Dernier Voeu

Geralt entendit un bruit de coup. Il se retourna et se tordit le cou pour voir.

Une elfe se tenait debout au-dessus de Jaskier ; elle avait des yeux noirs et une abondante chevelure de jais qui lui descendait jusqu’aux épaules, avec deux très fines nattes sur les tempes. Elle portait une petite camisole de cuir courte sur une ample chemise de satin vert et des leggins collants en laine glissés dans des bottes de cheval. Un châle coloré lui ceignait les hanches et la couvrait jusqu’à mi-cuisse.

Que glosse ? demanda-t-elle, les yeux sur le sorceleur et en jouant avec la poignée d’un long poignard accroché à sa ceinture. Que l’en pavienn, ell’ea ?

Nell’ea, protesta le sorceleur. T’en pavienn, Aén Seidhe.

L’elfe se retourna vers son compagnon, un grand Seidhe qui jouait du luth de Jaskier avec un air indifférent sur son visage allongé, sans se donner la peine de vérifier les liens de Geralt.

Le Dernier Vœu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *