Les Eaux acides

C’est le grand départ ! Tout le monde est fin prêt pour accompagner les dragons. Thymara et Alise n’imaginaient absolument pas participer un jour à une telle aventure mais une chose est sûre, leur choix est irrévocable. Faire demi-tour ? Revenir à leur vie d’avant ? Inenvisageable. Elles doivent aller jusqu’au bout.


Auteur : Robin Hobb

Genre : fantasy

Dès 16 ans

Résumé

Malgré les réticences de Sédric, Alise fait le choix de suivre son instinct et de vivre son aventure coûte que coûte : c’est décidé, elle part avec les dragons. Sédric n’a d’autre choix que de s’accommoder de l’équipage du capitaine Leftrin et surtout des conditions de vie qui sont à la limite du supportable pour lui. L’équipe est au complet et le grand voyage a commencé. Les humains espèrent trouver l’ancienne cité de Kelsingra, mais cela n’est peut-être pas le cas de tout le monde. En effet, alors que les gardiens cherchent à se faire accepter auprès de leurs dragons et font de leur mieux pour s’occuper d’eux, il s’avère que la cohabitation entre humains et dragons n’est pas la plus difficile. Thymara, tente de mener du mieux possible sa mission. Pour autant, se faire respecter par les autres adolescents et voir Alise charmer sa dragonne n’est pas si simple. Si au moins sa dragonne se montrait reconnaissante pour son travail…

Avis

Dans ce second tome le lecteur peut savourer pleinement le début de l’aventure. C’est ici, selon moi, que démarre l’épopée. C’est maintenant que nous découvrons véritablement les caractères des personnages et parfois même leurs intentions. Robin Hobb a un réel talent, celui de créer des personnages très différents, je dirais même tout droit sortis de la vie réelle, et, de les rendre attachants, quels qu’ils soient. Les objectifs et les intentions de tout ce petit monde sont-ils tous aussi louables ? Peu importe. Je les aime quasiment tous autant qu’ils sont, comme si je compatissais à l’histoire de chacun.

En bref

Un début de voyage divertissant

Les + : Les personnages sont dévoilés

Les – : Malgré le démarrage du voyage, rythme lent

Divers

Titre original : Dragon Keeper (deuxième partie)

Publication : 2010

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Arnaud Mousnier-Lompré

Extrait des Eaux acides :

« – Qui ne nous a pas prévenus ?

– La commission. Une commission du désert des Pluies a été formée pour résoudre le problème des dragons, et elle a conclu qu’il valait mieux pour tout le monde qu’on vous déplace en amont jusqu’à un site plus adapté à vos besoins, avec des prairies, un sol sec et du gibier en abondance.

– Non.’ La dragonne avait laissé tomber le mot d’un ton catégorique.

‘Mais…

– Ce n’est pas ce qui a été décidé. Les humains ne décident pas à notre place. Nous avons annoncé à ceux qui nous servent que nous allions partir et que nous avions besoin de chasseurs et d’aides pour notre voyage. Nous leur avons dit que nous avions l’intention de retourner à Kelsingra ; en as-tu entendu parler, petite créature ? C’était une cité des Anciens, pleine de soleil, de vastes champs et de rivages sablonneux. Les Anciens qui vivaient là étaient des êtres de culture et de savoir qui appréciaient les dragons et construisaient leurs bâtiments à notre mesure ; les plaines grouillaient de bétail et de gibier. C’est là que nous nous rendons.

– Je n’ai jamais entendu parler de cette cité.’ Thymara s’exprimait d’un ton hésitant, ne tenant pas à offenser davantage la dragonne.

‘Ce que tu sais ou ne sais pas m’indiffère.’ La grande créature se détourna d’elle. ‘C’est là que nous allons.’

Elle n’arriverait jamais à s’entendre avec la dragonne. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *