L’étrange vie de Nobody Owens

Aujourd’hui je voudrais vous présenter une histoire pleine de tendresse avec une note d’étrange à la Neil Gaiman. Ce nom vous dit quelque chose ? Cet auteur un peu touche à tout est très connu, vous avez peut-être lu son nom en première de couverture aux côtés de  Terry Pratchett ou encore dans le générique du film d’animation Coraline (que j’ai beaucoup aimé !). L’étrange vie de Nobody Owens nous embarque dans une aventure un peu loufoque…

 

Auteur : Neil Gaiman

Genre : fantastique

Roman pour la jeunesse, dès 13 ans

Résumé

Nobody Owens est un garçon ordinaire. Enfin presque. Tandis qu’il n’était encore qu’un bébé, sa famille a été assassinée. Toute sa famille, sauf lui : il a miraculeusement échappé à l’assassin en s’enfuyant dans le cimetière situé non loin de sa maison. Il a alors été recueilli par un adorable couple de fantômes, M. et Mme Owens. Depuis ce jour il vit dans le cimetière, heureux et aimé de tous au sein d’une gentille communauté de… morts ! M. et Mme Owens ainsi que Silas, le tuteur de Nobody, le protègent et font de leur mieux pour qu’il puisse grandir aussi normalement que les autres enfants. Le petit garçon s’épanouit et se trouve comblé par sa famille adoptive jusqu’au jour où il n’a d’autre choix que d’affronter le monde des vivants. L’assassin qui a tué sa famille a refait surface et n’a qu’une seule chose en tête : terminer sa mission et tuer Nobody.

Avis

J’aime beaucoup les univers des œuvres de Neil Gaiman, je n’ai donc pas été surprise par l’originalité de l’histoire. J’ai cependant été déçue car je m’attendais à un dénouement plus dynamique. Même si je ne recommanderais pas ce livre aux enfants de moins de dix ans, le thème du roman n’est pas gênant pour les jeunes lecteurs. La présence de fantômes ou encore l’assassinat ne sont pas effrayants. Je m’attendais à une ambiance macabre mais l’écriture fluide et l’environnement présenté de manière poétique et douce rendent les péripéties accessibles. Le texte est bien écrit et l’accent est mis de manière naturelle sur les sentiments du personnage principal.

Le roman a été adapté en B.D. : je conseille aux enfants intéressés par les aventures du petit Owens de lire cette histoire au format B.D. !

En bref

Une aventure originale.

Les + : Un thème osé tendrement abordé.

Les – : Une fin un peu fade.

Divers

Titre original : The Graveyard Book

Publication : 2008 (en France 2009)

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Valérie Le Plouhinec

 

Prix Hugo du meilleur roman 2009

Prix Locus du meilleur roman pour jeunes adultes 2009

Médaille Newbery 2009

Médaille Carnegie 2010

 

Extrait de L’étrange vie de Nobody Owens :

« – Tu dois t’occuper de moi. Tu as promis.

– En tant que tuteur j’ai des responsabilités envers toi, oui. Fort heureusement, je ne suis pas le seul individu au monde à accepter de les endosser.

– Tu vas où, d’abord ?

– Ailleurs. Loin. J’ai des choses à découvrir que je ne puis découvrir ici.

Bod râla de dépit et s’éloigna en tapant du pied dans des cailloux imaginaires. Sur la face nord-ouest du cimetière, une végétation enchevêtrée avait tout envahi, bien trop fournie pour être domptée par le jardinier des Amis du cimetière. Il s’y rendit à pas lents, réveilla une famille d’enfants victoriens qui étaient tous morts avant leur dixième anniversaire, et ensemble ils jouèrent à cache-cache au clair de lune, dans la jungle des lianes de lierre. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *