Harry Potter and the Cursed Child*

La suite des aventures est enfin arrivée ! Avant même d’ouvrir ce trésor tant attendu, j’avais une appréhension. En effet, il s’agit d’une pièce de théâtre et non d’un roman. Je n’ai rien contre les pièces de théâtre mais je préfère de loin les romans.

Néanmoins, je vous rassure tout de suite, j’ai retrouvé l’ambiance et les personnages de la saga Harry Potter. J’avais peur d’être déçue par des changements trop importants étant donné le genre littéraire de l’œuvre et surtout parce que J.K. Rowling n’a pas travaillé seule pour produire cette suite. De plus,  je craignais de lire une suite un peu fade comparée aux sept romans précédents. Que nenni ! À ma plus grande joie, les caractères de nos héros sont très bien respectés. C’est bien eux que j’ai retrouvés dès la première page.

L’intrigue est également excellente. J’ai été toute excitée pendant une demi-journée, littéralement agrippée au livre. J’ai eu la même sensation que lorsque je lisais pour la première fois (après des mois d’attente pour connaître la suite des aventures !) les tomes 2, 3, 4, 5, 6 et 7 des aventures d’Harry Potter.

Dévoré en moins d’une journée.

 

Auteurs : J. K. Rowling, John Tiffany, Jack Thorne

Genre : fantasy

Pour tous

Résumé

C’est donc dix-neuf ans après la fin des aventures de nos jeunes héros que nous nous retrouvons. Où ? À la gare King’s Cross ! Cette fois-ci, vous vous en doutez, ce n’est pas la rentrée pour Harry, Ron et Hermione mais pour leurs enfants. Bon, je sais, cela n’est pas un scoop puisque le début de cette scène est présente à la fin du septième roman. Ce que vous ne savez peut-être pas c’est que l’intrigue se concentre principalement sur le deuxième enfant d’Harry et Ginny : Albus Severus.

Tout commence le jour de la rentrée. Et cela commence fort. Ce qu’Albus redoutait le plus arrive : le Choixpeau magique ne l’envoie pas à Gryffondor. Harry a du mal à communiquer avec son fils et son poste au Département de la justice au Ministère de la Magie n’arrange rien car il est débordé de travail. On comprend très vite que le poids du passé est très lourd à porter pour Albus. En effet, il est le fils du célèbre Harry Potter, et, à première vue, il ne lui ressemble pas du tout (sauf physiquement). Contrairement à son père, il n’aime pas être à Poudlard, il n’a pas une bande d’amis, il n’est pas doué en Quidditch… Albus va néanmoins lier une forte amitié avec un garçon de son âge, Scorpius, le fils d’un ancien élève de l’école. Des aventures assez inattendues vont très vite s’enchaîner.

J’en dis bien peu et c’est volontaire. Je pense que la moindre petite surprise est un plaisir. Je ne veux pas « spoiler » plus !

 

Harry Potter cursed child

Avis

L’attente était énorme. Et j’ai envie d’ajouter…pari risqué, non ? J. K. Rowling nous a tout de même habitués à grand. Chacun des sept romans de la saga a été un incroyable succès. S’atteler à une suite des années après la sortie des Reliques de la Mort, créer une intrigue dix-neuf ans après la fin des aventures du (des) héros en insérant de nouveaux personnages, opter pour une pièce de théâtre, coécrire… Eh bien pour moi, c’est une belle réussite. Contre toute attente je n’ai pas été particulièrement dérangée par le texte sous forme de répliques. On sent qu’on est bien de retour dans l’univers d’Harry Potter, et ce, malgré un metteur en scène, un dramaturge et un écrivain derrière tout cela ! Je pense que c’est parce que les trois auteurs ont incroyablement bien travaillé ensemble. Malgré ma déception lorsque je me suis rendu compte qu’entre les scènes il y avait des laps de temps importants, cela reste une œuvre très bien réalisée.

En bref

Une suite pleine de rebondissements qui s’inscrit dans la lignée des romans précédents.

Les + : On retrouve bien nos héros et l’univers de la saga. On ne s’ennuie pas.

Les – : Intrigue courte dont les péripéties sont trop espacées dans le temps.

Divers

Publication : 2016

 

*J’écris volontairement le titre en anglais car j’ai lu la version originale et non pas la version française. Harry Potter et l’Enfant maudit devrait paraître en France le 14 octobre 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *